Le travail de composition est avant tout un travail de recherche à partir de certaines sonorités. C'est pour cela que lorsque l'on fait l'acquisition d'un nouveau synthé, les sonorités d'usine de ce synthé sont parfois une bonne source d'inspiration. De nombreux tubes ont vu le jour grâce à certains preset d'usine.
Pour ma part, j'évite d'utiliser les sons d'origine des synthés.. J'adore créer des sons originaux pour les mélanger et créer un ensemble cohérent. J'utilise de nombreux effets externes pour modifier ces sons car cela donne une véritable identité. L'utilisation d'un effet guitare sur un synthé procure de temps en temps des sons très spéciaux, et les insérer dans la musique donne une touche d'originalité. Dans ces effets on retrouve aussi des "reverb" et "delay" que j'utilise énormément dans ma musique. Parfois même il est intéressant de les utiliser avec exagération pour donner une dimension supplémentaire au son.

Certaines sonorités sont ajoutées lors de l'arrangements pour donner un boost à un moment bien précis, ou lors d'un break, d'une transition. Ce sont des sonorités que l'on utiliserait difficilement seules pour jouer de la musique mais qui sont nécessaires dans de pareilles circonstances. Elles aussi sont des sonorités originales, parfois même il m'arrive de crée des sons que je n'utilise que plusieurs mois plus tard !

Avec les modulaires, on a tendance à travailler dans l'éphémère, l'improvisation. Les musiciens qui utilisent les modulaires le savent mais pas tout le monde. La grosse différence avec les synthétiseurs traditionnels, c'est qu'il n'est pas possible de sauvegarder ces sonorités dans une mémoire du synthé et donc fatalement il n'y a pas de sonorités "ready to use". Cependant, le fait de travailler une sonorité avec des modulaires donnent beaucoup plus de possibilités qu'avec un synthé traditionnel. Par exemple, j'ai reproduit un son de vague très fidèle à la réalité et certains détails qui sont impossibles à reproduire avec un synthé traditionnel. De plus, on peut faire évoluer les sons d'une autre manière. Avec un synthé traditionnel on retrouve une architecture de synthèse sonore qui est figée, par exemple 10 paramètres différents qui agissent sur le son. Avec des modulaires on peut en brancher autant que l'on veut et donc les possibilités sont incroyables. La façon d'orchestrer toutes ces sonorités est aussi décuplée avec des modulaires, on peut retrouver dans un setup modulaire autant de séquenceurs que l'on veut.

Pour finir, le fait de créer ses sons soi-même est plus valorisant et donne une véritable identité à son travail. Cela donne aussi plus de précision dans le sens où l'on peut avoir besoin de sons avec certaines caractéristiques qui ne sont pas présents dans les banques de sons d'usine des synthés. D'où l'importance de connaitre les synthèses utilisées dans les synthétiseurs que l'on possède ! Attention cela reste un travail compliqué car il faut essayer de conserver un équilibre cohérent dans les associations de sons, notamment au mixage lors de l'enregistrement et ce n'est qu'après de nombreux essais que l'on valide un son par rapport à un autre.

 

Dans le courant des années 60 Moog et Buchla proposent des systèmes de synthétiseurs "modulaire" L'électronique fait rage et cela devient une...

Je suis musicien autodidacte et je connais peu de choses en solfège, par contre j'ai une bonne oreille ce qui me permet de compenser en partie mon...

Le travail de composition est avant tout un travail de recherche à partir de certaines sonorités. C'est pour cela que lorsque l'on fait...